Pays-Bas février 2014

Je pars avec Aurélien aux Pays-Bas pendant les vacances pour une dernière sortie avant que le brochet ne soit fermé à peu prés partout. Nous allons à Zwolle pour 3 jours.

map-gouda

Le premier jour nous commençons à pécher à 14h dans les eaux de la ville de Zwolle, puis dans les petits canaux au sud de la ville. Aucun poisson ne sera à signaler de tout l’après-midi.

Le lendemain matin nous reprenons dans les eaux urbaines mais dans un lieu différent : une petite pièce d’eau très peu profonde au milieu de la ville. Vers 11h, quelques secondes après que j’ai vu un brochet suivre mon swimbait, Aurelien en prendra un avec le sien (4play 13cm FT). Une autre heure sur ce même poste ne donnera rien en plus.

Les canaux de ville de gabarit moyen avec quelques mètres de profondeur sont assez décourageant à pécher, ils sont rectilignes et le ratissage est la seule pêche possible, Nous n »y enregistrerons aucune touche.

Dans l’après-midi (vers 15h), nous nous rendons dans un pièce d’eau de ville ressemblant un peu à celle du matin : au milieu des habitations, peu profonde. Après quelques dizaines de minutes de pêche, Aurélien sort le fat pike de la sortie au 4play 19cm FT.

aurelien B90 (1) [1600x1200]

La bête avait déjà les deux triples d’une monture piqués dans la gueule. Se faire prendre aura peut-être été une chance.

Un autre brochet de 60 cm environ cette fois se laissera aussi tenter par le swim de 19 cm.

Quant à moi j’ai eu plusieurs attaques dont une à vu sur un spinner à quelques mètres de la berge mais ne n’ai ferré que de l’eau.

Le lendemain matin nous retournons sur les lieux qui ont marché la veille. Je décroche un petit poisson piqué par un soft4play avec lip skull. Ce sera la seule attaque de la matinée.

L’après-midi nous allons pécher à Gouda sur les 2 places qui sont sur la liste nationale et que nous commençons à connaitre.

map-zwollemap-gouda3

Nous débutons par la « Goudse Hout ». Au bout de quelques minutes de pêche, je sort un brochet grâce au jointed clack’in rap :

B62' (2) [1600x1200]

Ce brochet présente de grosses traces de morsures sur le flan.

Un peu plus tard sur le même leurre j’ai une attaque en direct à coté de la berge et un décroché d’un brochet qui était énorme selon l’aperçu quand il est venu refaire un tour en surface.

Quelques secondes plus tard, Aurélien pique un poisson dans quelques centimètres d’eau avec un 4play coloris naturel brochet. Quand on le voit apparaître sur la berge c’est la grosse surprise : il s’agit d’un énorme sandre que l’on mesurera a 84 cm:

009 [1600x1200]

Quelques minutes plus tard, au même endroit je sort un petit brochet avec un soft4play 13cm + lip skull :

B55' (1) [1600x1200]

Pour les derniers lancers nous nous rendons à la « Reuwijkse Hout ».

map-gouda4

J’y décroche un petit brochet dans son dernier coup de tête après avoir essayé de le prendre à la main car nous n’avions pas pris l’épuisette (pour la première fois). La prochaine fois je prends l’épuisette… Il a été piqué avec un petit jerk (baby buster).

Bilan : Quand on est habitué à pécher en France ou en Belgique, on a toujours beaucoup de surprise en allant au Pays-bas. Prendre des énormes brochets sous les balcons des appartements dans 40 cm d’eau ou des énormes sandre dans 30 cm d’eau en plein hiver fait une drôle d’impression.

On a eu des résultats corrects pour 2 jours de pêche en hiver. Les conditions étaient plutôt bonnes, il n’a pas fait trop froid  (les températures ne tombaient pas en dessous de 0 la nuit contrairement à l’année dernière où l’on a eu des résultats catastrophique en péchant dans l’eau à moitié gelée).

Les déclinaisons des 4play de savage gear (soft ou hard, avec ou sans bavette, différents coloris) ont provoqué la majorité des attaques alors qu’on est loin de ne pécher qu’avec ça.

La où on rejoint la théorie c’est sur les vitesses d’animation en hiver : les plus lentes sont les plus efficaces et sur les coloris voyants qui ont provoqué quasiment toutes les attaques en eau assez teintée.

Pays-bas en octobre 2013

Trois jours de pêche aux Pays-bas autour de Leiden du 22 au 25 octobre n’ont donné que 3 touches et aucun brochet sorti que ce soit en petit ou grand canal ou en lac.

Sur le chemin du retour je passe par Gouda pour pécher 2 heures sur un endroit que je connaissait mieux. En 2 heures, 5 brochets attaquent du leurre dont 2 gros seront mis au sec. Les brochets étaient actifs. Il n’y avait qu’à les ramasser au spinner (5 touches sur le doiyo ikasama pro FT).

DCIM101GOPRO

Retour à Gouda le 30 octobre. Quatre jours se sont écoulés depuis les 2 excellentes heures. A deux pécheurs, on passe des heures sans voir le moindre signe de vie aquatique. Ou sont passés les brochets ?! La tempête qui a eu lieu entre temps est-elle la cause de l’inactivité des brochets ou de leur extrême agressivité avant ? Le ciel était plus couvert (voir photos) et la température très légèrement plus haute la dernière fois.

Un joli pike sera quand même mis au sec avant de changer de coin :DCIM101GOPRO

Il fut pris au spinner (crystal spin blanc) et ramené rapidement dans peu d’eau alors qu’on croyait tous les brochets calés dans les eaux plus profondes du milieu d’étang…

Pour finir la journée une heure dans les petits canaux, dans quelques dizaines de cm d’eau fin octobre. Sans trop y croire, je ramène machinalement et en fin de lancer un pike attaque le leurre à à peine un mètre de la berge. J’ai du me faire repérer : le brochet repart sans m’avoir laissé une chance de le ferrer. Quelques minutes plus tard je pique un petit brochet qui se décroche juste à coté de la berge.

Eté 2013 dans le Lot (France)

Comme tous les été, je vais dans le Lot ou il est possible de faire pas mal de poissons. La rivière Lot est poissonneuse. On peut y prendre pas mal de brochets…

Voici quelques poissons pris sur le lot cet été:

B90a2 [1600x1200]

Le premier et le plus gros poisson de l’été estimé a 90 cm. pris du bord juste en amont d’une écluse fin juin au shad (one’up shad 4pouces).

C’est le coup du matin qui a été particulièrement redoutable sur le lot cet été. Il est possible de faire plusieurs brochets la première demi-heure de pêche. Cependant même en chaude journée les brochets ont mordu. Le coup du soir est évidemment efficace mais moins que le coup du matin d’après mon expérience de cet été.

B67a (4) [1600x1200]

Ma principale technique consiste à de faire passer un leurre au dessus des herbiers pour faire monter les brochets qui s’y cachent. Pécher les herbiers est pour moi une technique sûre: il y a forcement du brochets dans les herbes. Faire les berges au crank ou autre reste une bonne technique quand les poissons sont mordeurs. Les plus gros poissons étaient dans les herbiers.

B65a4 [1600x1200]

Le spinner passé au dessus des herbiers rapporte souvent du poisson. Spinners utilisés : Ikasama pro (doiyo) couleur FT, Crystal spin, Doctor spinnerbait (delalande).

Le Doctor spinnerbait est un spinnerbait souple censé diminuer les ratés au ferrage mais j’ai raté beaucoup de poissons (comme avec les autres spinners et tous les autres leurres en fait…). Sa souplesse le rend fragile (il se tord) et il est impossible à monter sur agrafe mais il attire beaucoup de brochets…

B65b1 [1600x1200]

Les swimbaits (et je pense particulièrement au soft4play 13 cm avec lip skull) passé sur les herbiers le matin sont des aimants a brochets.

Les stickbaits et frog provoquent beaucoup d’attaques mais la vaut mieux filmer la pêche car ce n’est pas la technique qui ramène le plus de brochets sur le bateau. Parfois le brochet attaque à coté. Il m’est souvent arrivé aussi qu’il recrache le leurre pendant son saut hors de l’eau (je suppose que c’est quand il a repéré le pêcheur car ça m’arrive surtout prés du bateau). Nombreux ferrages dans le vide aussi… Si bien qu’il me faut minimum 3 attaques sur stickbaits pour un brochet dans le bateau. Quand aux frogs, impossible de réussir à piquer un poisson…

B60'b (4) [1600x1200]

Le Jerkbait au dessus des herbiers ou sur les berges peu profondes a réussi à me faire monter du brochet en pleine journée mais encore beaucoup de ferrage ratés… principal jerk utilisé : Buster jerk version 12cm coloris naturel.

B60 (2) [1600x1200]

Les cranks sur les berges ont piqués quelques petits brochets et chevesnes, surtout le clackin’crank (rapala). Petits poissons car petit leurre ? Peut-être mais en augmentant la taille du crank le seul poisson a été un chevesne de 35cm.

P43b [1600x1200]

Même si le brochet est le principal poisson recherché, il est possible d’avoir des surprises avec des perches, chevesnes…

Il est très fréquent de prendre des grosses perches en cherchant le brochet au stickbait.

C50b (10) [1600x1200]

D’autres leurres ont vu du carnassier, les brochets ne sont pas des fins gourmets, ils mangent ce qui bouge…

A signaler : les montages en texan (one’up) pour pécher en plein dans les herbiers ont été étrangement inefficaces.

map-sg1Saint Gery et le Lot

monlot2

Mon coin de pêche sur le Lot entre les écluse de Saint-Géry et de Bouziès

1 mètre ?

L’étang des sept fontaines à Braine l’Alleud est assez proche de Bruxelles. Il est surtout fréquenté par les carpistes. C’est un bon endroit pour aller pécher quelques minutes même si les chances de prendre du brochet sont faibles.

Voici le seul poisson que j’y ai pris sur toutes les sorties (pas si triste) :david-2013-brochet-bux1

Avec le peu de brochet de l’étang, celui-ci avait de quoi manger (de la carpe?). Record perso, non mesuré, estimé a 1m. Pris fin mai 2013 dans l’après-midi au swimbait (shad alive 145)

fontaines

L’étang des sept fontaines à Braine l’Alleud

La pêche en Wallonie

Difficile de trouver du brochet en Wallonie, les quelques sorties sur l’ancien canal Charleroi-Bruxelles et l’ancien canal du Centre se sont finies avec quelques mini-perches.

Le lac de Bambois semble être le seul endroit ou l’on puisse trouver du brochet :

B53a4 [1600x1200]

Le seul brochet que j’ai pris à Bambois, en plus des (très) nombreux poissons décrochés. Les résultats des autres pêcheurs ont été meilleurs que les miens.

Poisson pris fin avril 2013 au spinner (crystal spin blanc).

Bambois

Le lac de Bambois